Creative Commons License
Cette création est mise à disposition
sous un contrat Creative Commons.


Texte tiré du site Internet de Cent Papiers, http://www.centpapiers.com.


Force est de constater que la plate-forme de diffusion, d'échange et de partage de vidéos YouTube est en train de devenir « the place to be » et en quelques mois un média sur lequel il va falloir compter dans l'avenir. Initialement lancé pour la diffusion de vidéos amateurs, le contenu est en train de se déplacer vers les vidéos de groupes musicaux, de reprises de contenus télévisés et désormais de documents d'actualité.

Trois vidéos tournées durant des opérations de l'armée canadienne en Afghanistan mi-juillet font un tabac en ce moment. Je ne m'aventurerai pas sur le terrain du débat relié à la poursuite ou au retrait des forces canadiennes dans cette guerre mais j'avoue être perplexe face ces vidéos.

Première impression favorable puisque je peux voir des images que je n'ai pas vu à la télé, que je peux les regarder plusieurs fois et sans souci de grille horaire. Deuxième impression avec beaucoup de questions : qui a filmé cela, qui autorise cette diffusion, quel est l'impact sur les jeunes qui les regardent et qui constituent la grande majorité des usagers de YouTube ? Sommes-nous en présence de manipulation ou de propagande ? En regardant de plus prêt, on se croirait un peu dans un jeu vidéo de guerre mais sans avoir accès aux conséquences et aux dommages. Pas de sang, pas de blessés, pas de morts, un peu comme si la guerre finalement c'est cool, on a juste à courrir, crier et vider son chargeur. Je trouve ça assez pernicieux. Et vous qu'en pensez-vous ?

Liens :
Les trois videos : canadian forces ambushed in Afghanistan via Capit sur YouTube
L'envers du décor sur les dommages de la guerre : The Lifeline via LA Times
Le Canada en guerre sur Internet chez Dominic Arpin
Le rapport Senlis council chez Jean-Pierre Cloutier